Samedi 24 juillet 2021

Et c’est le complot (Actes 23,12-35)


Lire le texte

En lisant cet épisode du chemin de l’apôtre, on entend en écho l’actualité. Lorsque l’autorité quelle qu’elle est se sent en danger, tous les rouages sont là pour cacher, réprimer, fausser la réalité. Rien de nouveau sous le soleil… On entend la voix de ceux qui sont, aujourd’hui, victimes des régimes totalitaires. Pour Paul, sous le couvert des mensonges et de machinations, un jeûne meurtrier se prépare. Devant la folie humaine, la justice est en danger. Pour défendre ses propres acquis, la tradition, ses positions… tout est bon, même la corruption. Mais la vérité trouve aussi son chemin, elle s’infiltre là où la bonne volonté persiste. Le neveu de Paul intervient pour contrer le fanatisme religieux. On ne sait pas s’il était chrétien, mais il dénonce l’injustice. Alors, pour Paul, l’autorité civile devient une garantie face aux extrémistes. Laïcité avant la lettre. L’autorité civile montre à cette occasion qu’elle a le sens de la réalité. Elle porte un regard équilibré sur la situation. Le tribun se met à l’écoute de la vérité en toute discrétion. Loin des partis pris du pouvoir religieux. Paul échappe au complot parce que son neveu, un centurion et le tribun ont été justes. On devine, on comprend le bon sens qu’on serait en droit d’attendre du politique. Et on gravit les échelons. Lorsque le mensonge est démasqué, on va jusqu’au gouverneur, à Césarée.

Carlos Capo

Prière: Seigneur, nous te prions aujourd’hui pour tous ceux qui sont victimes de la répression, les prisonniers politiques, les lanceurs d’alerte, ceux qui sont persécutés pour cause de la justice. Nous te prions pour l’indépendance du pouvoir juridique.  

Référence biblique : Actes des Apôtres 23, 12 - 35

Commentaire du 25.07.2021
Commentaire du 23.07.2021